Bienvenu sur le site de l’institut des langues et des cultures
Page en cours: not exist > Archive des actualités  


 
Visite de l’Ayatollah A’râfi au centre spécialisé de gynécologie et de stérilité de Qom : Al Moustapha est une plate-forme internationale pour l’émergence des personnalités intellectuelles et des chercheurs.

L’agence d’information de l’université Al Moustapha rapporte : Lors de cette visite, Docteur Tabataba’i, le directeur de la cellule de recherche du jihad universitaire de Qom a présenté les statistiques de l’organisation mondiale de la santé qui parlent de 20 millions de couples souffrant de stérilité dans le monde. Il affirme : « près de trois millions de couple vivent avec le problème de fécondation et cent milles personnes s’ajoutent à ce chiffre chaque année ».

Il précise que la stérilité est le troisième cause de divorce : « les méthodes thérapeutiques très avancées de l’Iran fait d’elle aujourd’hui l’un des pays développé en la matière. Le pays dispose de 95% de potentialité de soin en matière de stérilité.

En soulignant qu’il existe environ 60 centres de lutte contre l’infertilité, le directeur de la cellule de recherche du jihad universitaire de Qom ajoute : près de 30000 patients se rendent dans ces centres et 30% viennent des autres provinces ».

Docteur Tabataba’i déclare : « La vision spirituelle qui règne dans le cadre thérapeutique et l’accueil réservé aux malades constituent les plus importantes particularités qui nous démarquent des autres centres de soin en stérilité. Cette particularité procure une certaine sérénité au malade et l’effet d’une telle approche se voit sur nos statistiques ».

Il déclare : « environ 800 malades ont suivi des soins dans ce centre l’année dernière ».

Docteur Tabataba’i mentionne : beaucoup d’expatriés viennent ici car les normes islamiques sont respectées dans ce centre. Nous insistons sur la soumission d’une thérapie de stérilité fondée sur l’islma et les préceptes religieux ».

Ensuite, soulignant le recours des personnes souffrant de stérilité aux centres de soin hors du pays l’année dernière, M Faqih Zadeh le président du jihad universitaire de Qom note : « la multiplicité des nouveaux problèmes dans ce domaine et l’interférence dans la gestion des informations causent de sérieux difficultés ».

Le président du jihad universitaire de Qom affirme : « ce centre spécialisé dans les soins de stérilité est le premier dans son genre où les normes religieuses sont respectées. Nous ne nous contentons pas d’offrir les soins aux malades, nous tenons compte des questions religieuses. La science prouve d’ailleurs que la sérénité avant la thérapie a une important répercussion dans la réussite des phases de guérison ».

L’Ayatollah A’râfi estime que les efforts de ce centre dans la lutte contre la stérilité sont extraordinaires et dit : « Cela mérite que le jihad universitaire accorde une attention particulière à la province de Qom et la considère comme un base pour la diffusion des questions religieuses et spirituelles aux spécialistes ».

En appuyant sur l’environnement religieux qui règne à Qom et son rôle dans la résolution de plusieurs problèmes médicaux et thérapeutiques, le recteur d’Al Moustapha déclare : « On peut aborder les questions médicales à Qom avec une approche religieuse ».

Il ajoute par ailleurs au sujet de la politique d’assistance de l’université Al Moustapha et le jihad universitaire : « L’université Al Moustapha est une instance internationale et ses activités s’étendent sur l’ensemble de la scène internationale. Ici nous accueillons des étudiants de plus de cent pays. Al Moustapha est une plate-forme internationale pour l’émergence des personnalités intellectuelles et des chercheurs qui pourront entretenir des relations avec les autres centres intellectuels et religieux et présenter diverses ».

L’Ayatollah A’râfi précise : « Il faut bien insister sur les aspects de la religion et son rôle incontestable dans la réussite des soins. Le cadre spirituel et moral de Qom a plusieurs effets sur les soins. Nous devons prendre au sérieux cet élément ».

 
Users Comment
No Comment for this news
Your Comment
Nom :
courrier : 
*commentaires :
Captcha:
 

fermé